jeudi 5 mai 2016

Les photographes zimbabwéennes de Shayne Garde-Girardin

Shayne vient du Zimbabwé, l'ancienne Rhodésie du sud, et elle nous a en premier lieu présenté, mardi, son pays. Un pays d'Afrique du Sud fait de hauts plateaux qui présente de fortes ressemblances avec la Dordogne ou avec le Causse corrézien pour deux des trois principales régions. Mais c'est aussi un pays sous dictature où l'argent n'a plus de valeur depuis 2009, un pays très pauvre, ce qui fait que le recyclage est un mode de vie incontournable. Pourtant, le taux d'éducation est l'un des plus élevés d'Afrique, avec la Tunisie, même pour les filles contrairement à ce dernier pays ; mais avec la situation politique, l'éducation se dégrade actuellement.


Elle a insisté sur la très ancienne ouverture de l'Afrique à la photographie. Au Ziwbabwé, l'on enseigne la photographie en débutant par l'argentique avant de passer au numérique. La possibilité d'aller étudier à l'extérieur, tout particulièrement d’Afrique du Sud, est une aubaine. Elle nous a à nouveau présenté le collectif ZAFP qui fait l'objet d'un article ici. Ces photographes forment aussi les femmes africaines à l'usage qu'elles peuvent faire de la photographie afin qu'elles prennent leur destin en main, même avec un simple téléphone.

À la demande de Shayne, le collectif ZAFP lui a transmis 20 photographies, la jauge de son ancienne salle d'exposition, il n'y a pas de thème particulier, si ce n'est que ces images sont issues du collectif. Deux de ces images ont été primées, elles illustrent un plafond de verre pour les femmes, mêmes surdiplômées, encore plus prégnant que chez nous. On apprend aussi, avec ces images, que la religion orthodoxe est implantée dans ce pays, à côté du catholicisme et du protestantisme ; des orthodoxes qui pratiquent leur culte en pleine nature. Des photos qui sont jugées techniquement parfaites par  une tireuse périgordine de référence, Marie-Do.
Pour finir, Shayne Garde-Girardin a lancé un appel pour récupérer du matériel, argentique ou numérique, à destination du Zimbabwé et de ses photographes.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LES COMMENTAIRES DE CE BLOG SONT MODÉRÉS.
Votre signature après le message sera.publiée, pas vos coordonnées de connexion ou celles que vous nous laisserez avant votre message.